Un comité d’experts de l’ONU présente le cadre IGIF pour une gestion nationale et intégrée de l’information géospatiale

Integrated geospatial information framework – A strategic guide to develop and strengthen national geospatial information management

Cadre d’information géospatiale intégré – Un guide stratégique pour développer et renforcer la gestion nationale de l’information géospatiale

Texte et informations tirés des documents en anglais de cadre, traduit et adapté en français par BALIZ. Consulter les documents sources en anglais pour obtenir l’information originale et pour plus de détails.

Aperçu de l’UN-GGIM

L’UN-GGIM pour « Global Geospatial Information Management » est à la fois un comité d’experts internationaux et le secrétariat en géospatial de la Division des statistiques de l’Organisation des Nations Unies (UNSD).

L’UN-GGIM a conçu le cadre intégré d’information géospatiale (IGIF pour Integrated Geospatial Information Framework). Ce cadre fournit une base et un guide pour le développement, l’intégration, le renforcement et la maximisation de la gestion de l’information géospatiale et des ressources connexes dans tous les pays. Il vise aider les pays à réduire la fracture numérique géospatiale, à garantir la prospérité socio-économique et à ne laisser personne de côté. Présenté dès 2019, le cadre IGIF est issu de consultations (ateliers et de réunions d’experts) ayant obtenu les contributions de plus de 110 pays.

Vision du cadre IGIF

L’utilisation efficace des informations géospatiales par tous les pays pour mesurer, surveiller et parvenir à une société durable, développement économique et environnemental, ne laisser personne de côté.

Mission du cadre IGIF

Promouvoir et soutenir l’innovation et fournir le leadership, la coordination et les normes nécessaires pour offrir des informations géospatiales qui peuvent être exploitées pour trouver des solutions durables pour le développement socio-économique et environnemental.

Contenu du cadre IFIG

Le cadre IGIF comprend trois parties détaillées dans des documents séparés, mais connectés:

  • La partie 1 est un cadre stratégique global;
  • La partie 2 est un guide de mise en œuvre;
  • La partie 3 est un plan d’action au niveau national en cours de réalisation.

Partie 1

Le cadre IGIF définit le contexte de « pourquoi » la gestion de l’information géospatiale doit être renforcée et pourquoi elle est un élément critique du développement social, économique et environnemental national. Il met l’accent sur le rôle de l’information géospatiale à l’ère numérique et sur la façon dont cette information fait partie intégrante des fonctions gouvernementales à tous les niveaux. Le cadre IGIF communique via des énoncés de vision et de mission, sept (7) principes sous-jacents, huit (8) objectifs et neuf (9) voies stratégiques, qui sont tous alignés sur les moteurs stratégiques nationaux et mondiaux. La feuille de route pour la mise en œuvre du cadre IGIF passe principalement par les neuf voies stratégiques. Celles-ci mènent à une approche qui tient compte des circonstances, des priorités et des perspectives nationales comme un moyen pour les gouvernements d’établir des arrangements de gestion de l’information géospatiale plus efficaces.

La partie 2

Guide de mise en œuvre décrit « quelles » mesures peuvent être prises pour renforcer la gestion de l’information géospatiale. Le Guide de mise en œuvre est une ressource de référence qui fournit des informations aux gouvernements pour concevoir, planifier, établir, mettre en œuvre et maintenir des cadres d’information géospatiale intégrés au niveau national dans leur pays de manière à ce que le changement transformationnel soit rendu possible, visible et durable. Le Guide de mise en œuvre fournit les orientations et les options spécifiques à prendre par les pays dans la mise en œuvre du cadre IGIF. À travers chacune des neuf voies stratégiques, il guide l’utilisateur à travers l’approche, le contenu, la justification, les options et les considérations, les principes qui s’alignent avec les actions et les exemples de résultats à comparer.

Les principes (7) sont les caractéristiques et valeurs clés qui fournissent la boussole pour la mise en œuvre du cadre IGIF et permettent d’adapter les méthodes aux besoins et aux circonstances de chaque pays :

  • Principe 1: Habilitation stratégique
  • Principe 2: Transparent et responsable
  • Principe 3: Fiable, accessible et facile à utiliser
  • Principe 4: Collaboration et coopération
  • Principe 5: Solution intégrative
  • Principe 6: Durable et valorisé
  • Principe 7: Leadership et engagement

Huit objectifs :

  • Objectif 1: Gestion efficace de l’information géospatiale
  • Objectif 2: Capacité, capacité et transfert de connaissances accrus
  • Objectif 3: Systèmes et services d’information géospatiale intégrés
  • Objectif 4: Retour économique sur investissement
  • Objectif 5: Programmes d’éducation et de formation durables
  • Objectif 6: Coopération internationale et partenariats
  • Objectif 7: Engagement national renforcé et communication renforcée
  • Objectif 8: Valeur et avantages sociétaux enrichis

Le guide de mise en œuvre est ancré dans neuf voies stratégiques :

  • Voie stratégique 1: gouvernance et institutions
  • Voie stratégique 2: politique et aspects juridiques
  • Voie stratégique 3: finances
  • Voie stratégique 4: données
  • Voie stratégique 5: innovation
  • Voie stratégique 6: normes
  • Voie stratégique 7: partenariats
  • Voie stratégique 8: capacité et éducation
  • Voie stratégique 9: communication et engagement

Note: La UK Geospatial Commission dit d’ailleurs, dans son document (page 8) « Unlocking the Power of Location » s’être étroitement aligné au cadre IGIF.

Document référence 2019

Très structuré et structurant, ce genre de document référence est bien utile aux travaux de BALIZ, en support et accompagnement à des joueurs du privé mais aussi et surtout aux administrations publiques ici au Québec / Canada impliquées dans la production, l’exploitation et la diffusion d’information géographique.

Source : Lien vers le cadre IGIF dans le magazine en ligne Geospatial World dans un article du 2020-07-22 intitulé « Geospatial information management in the time of COVID-19 » de messieurs Drewniak Malgorzata et Kevin D. Pomfret.