Luc Vaillancourt raconte son parcours d’entrepreneur en géospatial dans le podcast Le Spot, 2020-08-26

Les podcasts audio et audio/vidéo sont de plus en plus présents sur les différentes plateformes. Majoritairement en anglais, pensons à The MapScaping Podcast*, Geomob, A VerySpatial Podcast, Geodorable, Cageyjames & GeoBabbler variant bien sûr en longévité, qualité et popularité (* le meilleur).

En français, au Québec rien … jusqu’en août de cette année, alors que Charles de Grandpré, jeune entrepreneur à la tête de CDG Développeur lance son podcast « Le Spot » sur Youtube.

Charles m’a invité pour le 3e épisode enregistré le 26 août au Digihub de Shawinigan.

Alors voici l’entretien d’une heure avec Charles et son acolyte Xavier… je pense que cela représente une très fine mais longue tranche de l’histoire de la géomatique au Québec, de 1993 à aujourd’hui. Alors qu’un podcast de 1 heure, c’est trop, parler seulement 1 heure de tout ça, c’est pas assez!

BALIZ au 3e épisode du podcast Le Spot

Merci à Charles de l’invitation, bonne idée de tenir et poursuivre ce podcast « Le Spot ». Je sais qu’il aura une suite d’invités tous plus intéressant les uns que les autres.

J’y aborde:

  • études en géographie à l’Université Laval, entre 1990-1993;
  • la création de « Le Groupe KOREM enr. » en décembre 1993, qui devient plus tard simplement KOREM;
  • parle de ses 11 ans dans la compagnie, jusqu’à mon départ au début 2005;
  • l’avantage local, dans un Québec francophone, de pousser la marque MapInfo et son SIG et moteur de Web-mapping dans les années 90 et début 2000, de son entente d’exclusivité au Québec … puis du ralentissement, de la dilution et quasi-disparition de cette super « brand » depuis 2006, passant à Pitney Bowes, Synsort puis Precisely…;
  • de la super compétition face à Esri (arrivée tardive d’un SIG bureautique potable en ArcView et ensuite, de leur moteur ArcIMS), quel plaisir on avait en SIG socio-économique et Web-mapping dans les années 1994-2004;
  • de la création de BALIZ et ensuite de BALIZ-MEDIA en 2007;
  • de la création de Spatialytics en 2009 en GéoBI, avec de l’Open Source (bonne idée), mais avec des versions gratuites et très innovantes (moins bonne idée de mixer gratuité et puissantes nouveautés à vendre);
  • … et de géomatique en général, d’entrepreneuriat, de l’éternelle dualité (duel) entre focus produit vs services, de manque ou de la difficulté de trouver du capital de risque (qui ne risque jamais), des programmes actuels, trop sur l’innovation technologique et pas assez sur le modèle d’affaires et la commercialisation en général …

PS: L’exemple que je cherchais et avais sur le bout de la langue est GeoCortex, un super framework autour du moteur carto d’Esri. Nous à l’époque, c’était un framework autour de MapXtreme de MapInfo, mais dès 1999.